Рязань, пр-зд Яблочкова, д.6

 (4912) 95-04-06

Этот адрес электронной почты защищен от спам-ботов. У вас должен быть включен JavaScript для просмотра.

Каталог

Газовые котлы
Напольные
Конорд
ОАО "Жуковский машиностроительный завод"
DANI
Лемакс
ЗАО "Ростовгазоаппарат"
RGA
АОГВ
Siberia
ОАО "Боринское"
Данко
Тульские
Настенные
Bosch
Viessmann
Baxi
Ferroli
Vaillant
Navien
Комплектующие
Водонагреватели
Бойлеры
Электрические
Газовые колонки
Neva
ЛадоГаз
Superflame
Mora Top
Bosch
Vaillant
Oasis
Ferroli
Газовые плиты
Gefest
Gorenje
Greta
Hansa
Mora
Дарина
Кинг
Лада
Deluxe
Плиты встраиваемые
Электрические духовки
Поверхности
Кухонные вытяжки
Аксессуары
ELIKOR
Коллекция МОДЕРН
Коллекция КЛАССИКА
Коллекция КАНТРИ
Коллекция ELIKOR ART
Электрические котлы
Котлы "Галан"
Счетчики газа
Промышленные
Комплектующие
Бытовые
Сигнализаторы загазованности
Стабилизаторы напряжения
Бытовые циркуляционные насосы
Газобаллонное оборудование
Горелки и резаки
Инфракрасные обогреватели
Хомуты
Баллоны и комплектующие
Вентиляция
Воздуховоды алюминевые
Газоходы
Воздуховоды пластиковые
Баки расширительные
Reforme Du Credit Renouvelable

Reforme Du Credit Renouvelable

un pret personnel au lieu du credit revolvingCrédit renouvelable : davantage de régulation pour moins de familles brisées

Difficile de concevoir notre société totalement débarrassée de l'emprunt tant nous en sommes dépendants. Ceci est compréhensible, étant donné qu'aucune autre alternative fiable et durable ne soit encore capable de s'imposer à l'ensemble de la société. Sans crédit, point d'entrepreneuriat, d'emprunts immobiliers ou encore de ventes de voitures neuves. Autant dire une situation économique cauchemardesque. Si le propos n'est pas de désavouer le principe même de l'emprunt, la généralisation du crédit renouvelable et ses conséquences désastreuses sur les familles est cependant un phénomène beaucoup plus problématique.

De l'endettement traditionnel et productif au prêt revolving à profusion

Qu'il s'agisse d'un prêt hypothécaire pour l'achat d'une habitation ou d'un emprunt professionnel, certains types d'emprunts sont incontournables pour la réalisation de projets de premier ordre. Le crédit personnel est lui aussi beaucoup sollicité quant il s'agit de financer une automobile, des rénovations ou des études supérieures. Dès lors qu'il est utilisé à des objectifs utiles et durables, le principe même de l'emprunt n'a pas à être critiqué. Une fois que la banque s'assure de la bonne santé financière de l'emprunteur et de sa capacité de remboursement, elle peut accorder un prêt. Le cas le plus délicat est celui des réserves d'argent (ou prêts renouvelables) dont l’existence même fait encore grincer des dents les associations de consommateurs. De par un taux astronomique et un système de reconstitution de la réserve, le crédit renouvelable peut présenter des effets extrêmement dévastateurs sur les finances d'une famille s'il n'est pas utilisé avec mesure. Ce crédit est plutôt facile à obtenir et il est surtout utilisé par les consommateurs pour payer leur note grâce à une carte VISA ou MasterCard mise à disposition pour l'occasion. En possession de cette carte, son utilisateur peut être entraîné à réaliser des achats sans grand intérêt à cause de cette réserve qui lui donne l'illusion d'avoir toujours de l'argent. Bien que le Parlement ait mis en place un léger encadrement de cette pratique avec Les credits a la consommation dangereux lois Hamon et Lagarde (sans trop de contraintes pour les sociétés de crédit), c'est bien sur le chemin de l'abolition pure et simple que devront se diriger les décideurs politiques demain.

En cas d'interdiction, les établissements financiers devront adapter leurs offres en remplaçant le crédit revolving par un crédit plus classique à taux moins excessif.

Soutenir le crédit en favorisant des moyens de distribution alternatifs

Dans un premier temps, la disparition du crédit revolving ne serait pas une bonne nouvelle pour les acteurs de la grande distribution et du commerce plus généralement. Pour s'équiper en meubles, hi-fi et électroménager, beaucoup de consommateurs font appel au prêt renouvelable. Si les banques refusent d'adapter leurs offres de crédit personnel à des montants moins élevés (pour compenser la suppression de la réserve d'argent), il sera très difficile de leur mettre le couteau sous la gorge.
En cas de blocage, il faudra rapidement trouver d'autres canaux de financements.

Dans un premier temps, nous pourrions imaginer que l’État vienne en soutien des acteurs du monde de la distribution (physique et en ligne) pour le lancement d'un établissement de crédit sectoriel. Ce nouvel organisme pourrait distribuer des prêts personnels sans toutefois dépasser un certain seuil et dont le taux serait plafonné par décret. La gestion pourrait être attribuée à une entreprise nouvellement créée ou à une société externe et les administrateurs auraient un large pouvoir de décision. Si le consommateur voit sa demande de prêt approuvée, il pourra décider librement (mais sous conditions) du niveau de remboursement. S'ils mettent en commun leurs forces, les commerçants seraient gagnants (à terme) et les consommateurs feraient des économies.

La deuxième solution consisterait à passer par le crédit entre particuliers. Les emprunteurs devront se rendre sur un site de mise en relation afin de souscrire à un crédit personnel. Avec ce système, les emprunteurs seraient invités à réaliser une simulation suivie d'une demande de prêt en direct. Après étude du dossier, les investisseurs accepteraient ou non d'octroyer le prêt personnel. Si techniquement parlant, il n'est pas extrêmement long de créer un tel projet, le principal challenge serait de faire adhérer la population en masse et rapidement afin de pouvoir relancer le crédit.


L'ultime idée consisterait à négocier avec la Banque Centrale Européenne afin qu'elle donne son accord pour un investissement direct dans les organismes publics de crédit. L'aspect positif d'une telle initiative, c'est que les capitaux investis seraient bénéfiques dans l'économie réelle et quotidienne au lieu d'alimenter la spéculation sur les places boursières.